Les ateliers

les ateliers artistiques

l'accès à la culture...

est un droit fondamental et un vecteur pour accéder à la citoyenneté. Notre volonté est de donner accès à ce droit en privilégiant deux voies essentielles, ouvrir le champ des possibles et inscrire les quartiers dans l’histoire commune du patrimoine culturel immatériel.

La mise en place des ateliers artistiques existe depuis la création de Toucouleurs. Pour chaque édition des Rencontres Toucouleurs, Dell’Arte réunit autour d’une même table des acteurs des quartiers populaires et des artistes afin de croiser et de mettre en place des ateliers de pratiques artistiques qui sauront interpeller, faire réagir, répondre aux attentes des publics du territoire (pour la plupart des jeunes). Ces ateliers sont également développés en dehors des Rencontres, toute l’année avec les structures partenaires, les lycées, les collèges, les écoles, etc.

La pratique des ateliers artistiques est le reflet d’un véritable parti pris qui consiste à miser sur la relation à l’art comme vecteur de rencontres sur l’autre, à savoir ici, l’autre artiste, l’autre travailleur social, l’autre hors quartier et au bout du compte, soi-même et il nous appartient de jouer le rôle de «passeurs».

éléphant avec un mégaphone
escale-nimes-2018

Nous avons la volonté d’ouvrir des espaces pour les jeunes dans lesquels ils peuvent avoir de nouveau accès aux rêves et à l’imaginaire. Notre objectif n’est pas d’en faire des artistes en leur imposant une logique de performance mais au contraire de leur permettre d’expérimenter et de s’expérimenter autrement pour être acteur citoyen. C’est ce que nous appelons : « la culture de la réussite » en opposition à « la culture de l’échec ».

Découvrir les ateliers ci-dessous

bande dessinée

Rimka est dessinateur de BD, auteur entre autres de Bamboo et Malibu, publié dans le journal Spirou et de Solix et d’un album BD/Jeu sur les sources d’énergies renouvelables. Il est également illustrateur pour la presse jeunesse et animateur d’ateliers BD dans la région Occitanie.
Il est animateur d’ateliers de Bande Dessinée en collège, écoles et CLAE dans le cadre de l’action de sensibilisation du public scolaire aux moyens d’expressions plastiques.

Parallèlement à cet accompagnement éducatif, il intervient également
lors de manifestations culturelles et artistiques pour toutes sortes de structures. Ces ateliers peuvent s’intégrer dans des projets sur des thématiques actuelles avec une approche transdisciplinaire en privilégiant l’éducation à l’image.

photo toucouleurs rimkartoon
Culture Latine

Son travail est basé sur la fusion de la danse, il part d’éléments rythmiques et mélodiques de la musique pour aboutir à la magie de ces instants d’expression créés par les enfants ou adolescents eux-mêmes.

De la même manière, il propose dans la fabrication d’instruments de musique à partir de matériaux de récupération afin de créer ensuite un groupe de musique de rue, fanfare, banda ou batucada en fonction des propositions et des compositions des participants, enfants ou adolescents. Les parents sont les bienvenus pour participer à certains ateliers avec leurs enfants.

photo atelier culture latine
atelier cirque

Par Haz’art est une école de cirque associative sur la région toulousaine. L’association a pour objet de diffuser, à travers tous ses membres, les techniques et les connaissances dans le domaine de la culture, et principalement des arts du cirque.

photo cirque
danse afrobeat avec Nkosi

Jeune danseuse de Hip Hop New Style, tombée par hasard dans la culture Hip Hop à l’âge de 11 ans. Elle expérimente tous les styles jusqu’à choisir et se perfectionner. Elle fait partie d’une compagnie professionnelle «Le Nées Sous X» depuis 10 ans.

Aujourd’hui en formation, elle a décidé de faire partager ses connaissances, son savoir-faire et savoir-être, par le biais de l’enseignement de la danser et la transmission de la culture urbaine.

photo breakdance
atelier studio d'enregistrement

Après 20 années dans l’univers de la musique (danses, rap, chant, manager et producteur), cet artiste multidisciplinaire et autodidacte décide de mettre son expérience et son expertise artistique, acquise tout au long de son parcours, au service de la découverte et de la diversité culturelle, afin de soutenir la production et accompagner l’émergence de nouveaux artistes.

photo atelier studio d'enregistrement
atelier graffiti

Artiste autodidacte, PLAN T trouve son inspiration dans la nature avec ses formes et ses couleurs. Elle se découvre une passion pour la peinture en 2012 en dessinant des feuilles, et de fil en aiguille l’artiste trouve son style et le met en pratique sur toiles dans sa première exposition «Du vert en noir et Blanc».

Curieuse et ayant une grande soif d’apprendre, elle change de support et passe de la toile aux murs, de la peinture au graffiti. De l’esquisse à la façade avec un style très végétal, PLAN T nous fait voyager dans ses mondes verdoyants, cosmiques, aquatiques et parfois même psychédéliques.

photo atelier graff
atelier danse hip hop

Tito co-fondateur de Hip-Hop Arts, danseur autodidacte, cite Michael Jackson comme sa plus grande source d’inspiration. Il a commencé par imiter les mouvements vus dans des clips, des films comme Break Street
84 ou l’émission H.I.P H.O.P animé par Sydney quand il était adolescent.

Il créa des chorégraphies pour des groupes locaux et remporta plusieurs fois des prix et des compétitions local : “Rap Échange” . Après avoir enseigné dans plusieurs structures sur la région Midi-Pyrénées, il décide de créer sa propre structure en 2005 la Tito School.

atelier danse hip hop
atelier expression scénique

Artiste engagé, qui écrit et proclame l’humanité, crois-en un combat pour la libération de la femme et de l’homme de cette société injuste et inégale.

À la lumière du 7 janvier 2015, quand il vit ces stylos brandis par des milliers de français à travers son pays comme l’emblème de la liberté d’expression, il décida à ce moment de faire de même et devant ce qu’il juge être une énorme hypocrisie, il se met à écrire des textes bien plus engagés où il parle librement de cette foi qu’il voit sans cesse dénigrée par les médias et politiques, et de ses origines : il se voit désormais comme musulman, français d’origine algérienne qui donne naissance à un texte éponyme.

Mouhammad Kamal atelier

Les commentaires sont clos.